Chantal & Bernard sur le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle...
"Du rêve à la réalité" Parcourir le Chemin jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle en toute liberté !!! 1180 km nous font-ils vraiment douter à moins que les difficultés mentales et physiques nous privent de ce plaisir riche en émotions et rencontres.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Rubriques


Sites favoris

Waze
Tour du monde
Park4Night
Couchsurfing


Étap 45 - Ferreiros - Palas de Rei -

5 juin 2015 - Palas de Rei - 31,2 km -

Le refuge où nous étions cette nuit était semble-t-il tout neuf de 2 ou 3 ans, mais il n'a pas été achevé - la crise est passée par là et perdure semble-t-il. Sinon, dans cette chambrée de 12 personnes, nous avons pu cohabiter facilement parce que tous les marcheurs sont parfaitement rodés et chacun de nous est anthousiate à l'idée de se rapprocher encore davantage de Saint-Jacques.

Mais à 5:00, déjà des personnes des pays de l'Est (Polonais peut-être), se lèvent, s'habillent et "trifougnent" leur sac dans un crissement énervant (Ah ! ces zips). Donc tout le monde debout pour une dernière étape aussi longue ; les 3 dernières seront relax... Max....Enfin on le souhaite !

Reste 9,2 km pour rejoindre Portomarin sur des allées bordées d'arbres centenaires aux formes tortueuses. Les villages sont authentiques. 

La météo est humide, du brouillard et pluie fine et pénétrante. 

A Portomarin, nous traversons le fleuve sur un pont très long avant de grimper des escaliers qui permettent l'entrée dans la cité. 

Le reste de l'itinéraire est encombré par une cohorte de marcheurs et cyclistes, avec de petits sacs à dos, aux habits tout frais et propres. Ils viennent tous là pour effectuer leurs 100 derniers kilomètres pour obtenir leur Compostella. (200 km pour les cyclistes)

Une succession de grimpettes musclées nous oblige à puiser dans nos réserves avant d'atteindre Palas de Rei et prendre possession de notre cabanon à l'entrée de la ville. Un réel plaisir de "démouler" les "shoes", mais lorsqu'on veut marcher à nouveau, nous ressentons des douleurs aux tendons, si bien qu'on a l'impression de marcher sur des oeufs.

Mousse, douche, lessive, repas pélerin et dodo pour reprendre des forces.

Bonne nuit à tous.

Devinez ? Des escaliers pour entrer dans la cité (Je déteste.....)

Faune variée de marcheurs !

Le beau temps est revenu en soirée.

PS : en raison de l'humidité, il y a moins de photos cette fois-ci.

Demain, étape sans difficulté particulière.

Bises à tout le monde.

 


Publié à 16:39, le 5/06/2015, Portomarín
Mots clefs :
Ajouter un commentaire