Chantal & Bernard sur le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle...
"Du rêve à la réalité" Parcourir le Chemin jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle en toute liberté !!! 1180 km nous font-ils vraiment douter à moins que les difficultés mentales et physiques nous privent de ce plaisir riche en émotions et rencontres.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Rubriques


Sites favoris

Waze
Tour du monde
Park4Night
Couchsurfing


Étap 48 - O Pedrouso - Saint-Jacques de Compostelle -

8 juin 2015 - dernière étape : Saint-Jacques de Compostelle - 20 km -

Voilà, c'est fait ....et heureux d'avoir mené à bien un projet qui nous tenait à cœur.

Chaleur inattendue aux dires des habitants de la région. L'été s'est installé en avance.

Nous avons atteint Saint-Jacques à 10:00 en quittant notre hébergement à 06:00, très anxieux d'arriver au plus vite.

Mais pour ces 20 km, il faut encore en garder dans les mollets surtout pour "gravir" "Le Monte Gozo", au terme d'une ascension longue et interminable. Monument pas très esthétique inauguré par le Pape Jean-Paul II en 1989. A son sommet, on ne distingue pas la cathédrale.

L'arrivée à Santiago n'est pas extraordinaire, avenues, ronds-points, feux de signalisation et magasins jalonnent l'itinéraire. Nous sommes nombreux à nous diriger au même endroit. La cathédrale surgit à l'entrée de la place et l'édifice en réfection se dresse majestueusement devant nos yeux. C'est fini, nous l'avons fait...Quel soulagement !!!

Une fois notre Compostela obtenu(e), en faisant la queue tout comme dans les bureaux de l'immigration américaine, nous réussissons à trouver une pension adorable et pas trop chère dans le vieux quartier pour y déposer nos sacs à dos (interdits dans la cathédrale) et à récupérer des billets de train pour Hendaye, sans prendre de correspondance. (On a déjà donné !!!)

La messe de midi est grandiose ; ça prend aux "tripes" mais nous n'avons pas eu la chance d'assister au lancement du botafumeiro (trop honnéreux parait-il !).

On retrouve d'autres pélerins connus ou inconnus ainsi qu'une multitude de touristes... (Lourdes à Pâques).

Ouffff!!!!

Croix de bois déposées sur le grillage de l'aéroport.

Attente pour obtenir la Compostela.

Tous les chemins mènent à Santiago....

Les Vamps...

Portail de Las Platerias.

Trompe en forme de coquille (La concha).

Demain matin, après une grasse matinée, nous nous rendons au Cap Fistera pour compléter ce périple. (6 heures de bus A/R).

On vous embrasse toutes et tous et merci de nous avoir suivi pendant tout ce temps.

Physiquement, nous aurons besoin de repos et de produits du terroir pour recharger nos batteries...

Une journée de repos à Saint-Jacques nous fera du bien, avant de se rendre à Hendaye par le train à petite vitesse (11 à 12 heures si tout va bien!!!)

     

@ +++

Cela fait du bien de se reposer....

 

 

 

 



Publié à 18:06, le 8/06/2015, Saint-Jacques-de-Compostelle
Mots clefs :
Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Etap 47 - Ribadiso de Baixo - O Pedrouso -

7 juin 2015 - O Pedrouso - 21,5 km -

Avant-dernière étape qui s'annonce chaude en température (33 annoncés) et qui promet d'être l'une des plus courtes en distance. C'est vite dit ! Il y a encore des grimpettes à fort pourcentage.

Pas très bien dormis cette nuit en chambrée de 12 et lever normal à 05:45 pour un départ à 06:15. On s'accomode...

De plus en plus de personnes fréquentent l'itinéraire ; on nous fait remarquer que les jeunes, futurs bâcheliers espagnols peuvent avoir des points en bonus pour leur diplôme.

Le sentier est principalement en sous bois d'eucalyptus et de chênes ; de temps à autres, nous traversons des petits villages sans signalisation.

Sinon, rien de particulier, nous arrivons très rapidement à notre destination et trouvons de suite notre hébergement. Le personnel est très chaleureux. Malheureusement, nous apprenons qu'une pélerine a été heurtée par une voiture en traversant la nationale et qu'elle est décédée. Cette nouvelle nous a tous bien  attristés et consternés.

Pour oublier et passer à autre chose :

Petite vidéo musicale sympa...

 

Repos d'hier soir...

Les pélerins soignent leurs pieds.

Au fil de l'eau.

Demain, ultime étape pour enfin arriver à notre but... Nous profitons de ces derniers moments pour réfléchir sur cette expérience concluante, avec la satisfaction d'avoir pu la réaliser jusqu'à son terme.

On vous souhaite une bonne nuit.

 



Publié à 16:22, le 7/06/2015, Saint-Jacques-de-Compostelle
Mots clefs :
Commentaires (2) | Ajouter un commentaire | Lien

Étap 46 - Palas de Rei - Ribadiso de Baixo -

6 juin 2015 - Ribadiso de Baixo - 26,3 Km -

Aujourd'hui, nous sommes à J -2-------Rien à voir avec le jour J, le plus long puisque nous sommes le 6 juin, mais la distance de 23 km annoncée sur le Miche Lin ne correspond pas à la réalité.

Grasse mat ce matin, lever 06:30 et petit déjeuner copieux à 07:00 pour poursuivre notre chemin sous un brouillard épais, humide mais qui se dissipe peu à peu.

Beaucoup de monde encore aujourd'hui---ils sortent de nulle part---- dans des combinaisons "fluo" des JO. ---- nous sommes très perturbés par les cyclistes, de plus en plus nombreux, espagnols, italiens surtout. Tout est réservé pour eux et nous avons du mal à trouver un hébergement de choix et en plus ils ne sont pas discrets et ne respectent pas les marcheurs que nous sommes.

Le chemin est parsemé de montées, de descentes, de bars, de refuges de toutes sortes avec des tarifs jamais conformes aux catalogues. (guide et compagnie...)

La borne "50" est franchie et nous marchons encore pour nous retrouver à 40 km de Saint-Jacques. Des patrouilles de la "guardia civil" sillonnent le chemin. On prétend qu'il a eu de nombreuses disparitions ces dernières années comme en attestent des "missing" placardés à l'entrée des auberges.

Ça devient bon, mais c'est très pénible. Nous sommes blasés de ce que nous voyons et entendons. Pourvu que le chemin garde son authenticité, mais je n'y crois guère. Les TO et agences se multiplient, les taxis et mini-bus  ont trouvé leur clientèle et les auberges proposent toujours le même menu. On distribue des prospectus et les rares chapelles ou églises ouvertes nous réclament une contribution pour apposer leur sceau sur le Crédential....

Sinon, les pélerins sont beaucoup plus jeunes, espagnols, italiens et anglophones (américains ou australiens---) ; ils sont sympas et aspirent au graal final. C'est tout à leur honneur. Nous faisons d'excellentes rencontres, Laura, une jeune italienne de Triestre avec laquelle nous cheminons depuis le 22 mai en se perdant de vue pendant plusieurs jours. Egalement, un australien assez fort, pour ne pas dire "lourd" qui souffre des articulations et qui découvre avec émerveillement cette lointaine contrée.

Repas enfin à 16:00 et sieste assurée. Enfin, je me comprends !

Conservation du maïs à l'abris des nuisibles (Grenier).

Enorme coquille.....

A demain pour un avant dernier épisode...

Bises à tout le monde.

 



Publié à 16:55, le 6/06/2015, Arzúa
Mots clefs :
Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Étap 45 - Ferreiros - Palas de Rei -

5 juin 2015 - Palas de Rei - 31,2 km -

Le refuge où nous étions cette nuit était semble-t-il tout neuf de 2 ou 3 ans, mais il n'a pas été achevé - la crise est passée par là et perdure semble-t-il. Sinon, dans cette chambrée de 12 personnes, nous avons pu cohabiter facilement parce que tous les marcheurs sont parfaitement rodés et chacun de nous est anthousiate à l'idée de se rapprocher encore davantage de Saint-Jacques.

Mais à 5:00, déjà des personnes des pays de l'Est (Polonais peut-être), se lèvent, s'habillent et "trifougnent" leur sac dans un crissement énervant (Ah ! ces zips). Donc tout le monde debout pour une dernière étape aussi longue ; les 3 dernières seront relax... Max....Enfin on le souhaite !

Reste 9,2 km pour rejoindre Portomarin sur des allées bordées d'arbres centenaires aux formes tortueuses. Les villages sont authentiques. 

La météo est humide, du brouillard et pluie fine et pénétrante. 

A Portomarin, nous traversons le fleuve sur un pont très long avant de grimper des escaliers qui permettent l'entrée dans la cité. 

Le reste de l'itinéraire est encombré par une cohorte de marcheurs et cyclistes, avec de petits sacs à dos, aux habits tout frais et propres. Ils viennent tous là pour effectuer leurs 100 derniers kilomètres pour obtenir leur Compostella. (200 km pour les cyclistes)

Une succession de grimpettes musclées nous oblige à puiser dans nos réserves avant d'atteindre Palas de Rei et prendre possession de notre cabanon à l'entrée de la ville. Un réel plaisir de "démouler" les "shoes", mais lorsqu'on veut marcher à nouveau, nous ressentons des douleurs aux tendons, si bien qu'on a l'impression de marcher sur des oeufs.

Mousse, douche, lessive, repas pélerin et dodo pour reprendre des forces.

Bonne nuit à tous.

Devinez ? Des escaliers pour entrer dans la cité (Je déteste.....)

Faune variée de marcheurs !

Le beau temps est revenu en soirée.

PS : en raison de l'humidité, il y a moins de photos cette fois-ci.

Demain, étape sans difficulté particulière.

Bises à tout le monde.

 



Publié à 16:39, le 5/06/2015, Portomarín
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Étap 44 - Samos - Ferreiros -

4  juin 2015 - Ferreiros - 25,6 km -

Départ de Samos au lever du jour pour une étape qui n'est pas de tout repos - Dénivelés sur 400 m - on monte, on descend et on remonte à Sarria pour passer devant la belle église.

Ensuite, très beau parcours en campagne avec senteur du terroir.

On arrive épuisés à Ferreiros pour trouver le refuge archi-boocké de toutes nationalités.

Une mousse, un repas de pélerin à 16:00 et repos-dodo parce que internet en montagne = connaisse pas ici !!!

On vous quitte pour profiter de cette journée magnifique, un peu orageuse, mais sans plus.

Demain, sera un autre jour....

Il y a toujours des escaliers à gravir en fin d'étape. (Je déteste...)

Un cerf nous observe !

Borne des derniers 100 km!!!

Nous, plutôt KO !!!

Nous nous rapprochons doucement de Santiago peut-être 97 km... Ca se précise ! Nous sommes en avance sur nos prévisions.

Bises à tout le monde.

 



Publié à 16:24, le 4/06/2015, Portomarín
Mots clefs :
Commentaires (2) | Ajouter un commentaire | Lien
<- Page précédente